Publié le 12-03-2019

Bonifazio dans le sillage du vainqueur

Dans une étape courue à une allure modérée, les « Total Direct Energie » ont eu très « chaud » à un peu plus de 30 kilomètres de l’arrivée suite à une chute où ils ont tous été retardés. Revenu rapidemment pour le sprint, Niccolo se faufile vers une 6e place.

Le peloton souffle

Après deux étapes « chantiers », les coureurs ont pris le temps de souffler. Les deux coureurs échappés de la formation Delko Marseille ont été repris à 40 kilomètres de l’arrivée. Malgré un rythme moins élevé, une chute vient retarder nos 7 coureurs. Parmi eux, 4 sont allés à terre et sont plus ou moins marqués. Espérons que cela ne les empêchera pas de briller dans les prochains jours.

Sprint placé de Bonifazio

Notre sprinteur a bien resisté à l’accélération de la formation britannique Sky dans les cinq derniers kilomètres. Au kilomètre, il évolue seul et se replace dans les bonnes roues pour lancer son sprint. Il lui manque un peu de fraîcheur pour le TOP3 mais il termine à une belle 6e place. Changement de physionomie dès demain dans la course avec l’entrée en jeu des puncheurs-grimpeurs qui trouveront de belles difficultés à franchir au départ de Vichy. Un terrain propice aux échappées et à nos coureurs très en forme sur ce Paris-Nice.