Publié le 04-09-2020

Coups de bordures sur le Tour

L’étape du jour a été particulièrement animée. Malheureusement, cela n’a pas souri à nos hommes victimes des fameuses bordures.

Un rythme très élevé

Avec le vent annoncé sur le parcours, on pouvait s’attendre à voir des bordures. Les coureurs étaient donc prévenus. Sous l’impulsion des Bora-Hansgrohe de Peter Sagan, bien décidé à récupérer son Maillot Vert, les cyclistes ont un à un été distancé par le peloton et son allure dantesque. Ce gros coup de force a relayé Niccolò Bonifazio dans le deuxième groupe avec ses coéquipiers, Anthony Turgis et Fabien Grellier. Seul Romain Sicard a réussi à basculer avec la tête de la course après la première côte de la journée.

Pas de résultat à l’arrivée

A un peu moins de 40 kilomètres de l’arrivée, ce sont les Ineos qui ont lancé la seconde attaque d’envergure. L’objectif était de provoquer une nouvelle cassure. Pari réussi pour les Britanniques qui ont relayé Tadej Pogacar, troisième au général vendredi matin, Mikel Landa, Richie Porte, Richard Carapaz et notre coureur Romain Sicard dans le deuxième groupe.

Wout Van Aert franchi la ligne en premier en réglant au sprint Boasson Hagen et Coquard. C’est la deuxième victoire du Belge sur ce Tour de France 2020.