Publié le 03-07-2020

Direction Font-Romeu pour préparer le Tour

Dans le cadre de leur préparation au Tour de France, les neuf coureurs présélectionnés ont rendez-vous à Font-Romeu pour trois semaines d’entraînement. Nous nous sommes donc entretenus à ce sujet avec Maxime Robin, responsable de la performance du Team.

Une première pour l’équipe

Pour la première fois, le Team Total Direct Energie a décidé de miser sur des entraînements en hypoxie afin de préparer au mieux ses coureurs « Ce stage en altitude est une nouveauté pour nous. L’intérêt de partir dans les Pyrénées est de pouvoir rouler à des altitudes variables. A Font-Romeu, les coureurs vont dormir à 1800m et s’entraîner entre 1000 et 2000m ». Partir trois semaines en juillet permet donc aux coursiers de bénéficier du travail en hypoxie pendant la période du Tour de France.

Des coureurs bien entourés

Pendant toute la durée de ce stage, les coureurs seront accompagnés par des professionnels de la santé « Il est important de les suivre d’un point de vu physiologique et nutritionnel ». Maxime Robin nous précise d’ailleurs que ces derniers porteront une ceinture, reliée à une application, afin de suivre leur variabilité cardiaque « Cela permet de voir la réponse de l’organisme au travail en altitude ».

Un bloc de travail bien construit

Pour adapter les séances, le staff s’est appuyé sur les conseils du chercheur Laurent Schmitt. En travaillant depuis des années dans diverses disciplines sportives, ce spécialiste est devenu l’une des références en France lorsque l’on parle d’hypoxie « C’est notre premier stage en altitude, on voulait donc avoir des conseils d’un expert sur la préparation, sur le déroulement ainsi que sur le suivi à mettre en place. On s’est donc rapproché de Laurent Schmitt au mois de mars. Tout le stage a été préparé avec lui. On veut faire les choses bien ! ».