Publié le 29-01-2016

#GPLM2016 : Les confidences de Chavanel

Dimanche, sur le grand Prix d’Ouverture La Marseillaise, Sylvain Chavanel fera sa première apparition sous les couleurs de Total Direct Energie. Il nous a accordé un entretien ce vendredi, revenant sur sa relation avec les jeunes coureurs et sur ses ambitions pour ce début de saison.

Sylvain, on a l’impression que la relation avec les coureurs néo-pros est très importante pour toi. Que penses-tu leur apporter tactiquement et humainement ?

Cela fait 17 ans que j’évolue à ce niveau-là : je ne suis pas un inconnu dans le peloton ! Mon rôle, avant tout, c’est de leur transmettre mes principes d’hygiène de vie, pour apprendre à durer dans ce milieu. J’essaye de bien communiquer avec eux, de leur transmettre ma motivation et de leur montrer que je reste motivé quelle que soit la course. Nous faisons partie du même groupe, je ne fais pas de différence entre les coureurs pour des questions de génération.

Mon âge, ce n’est que sur le papier !

Et eux, qu’est-ce qu’ils t’apportent ?

Notre équipe est clairement basée sur la jeunesse : et ça, ça communique beaucoup de joie de vivre. Le vélo, c’est assez difficile comme ça, alors il faut garder le sourire. Tel est leur état d’esprit, et c’est ce qui me correspond. Ça ne me dérange pas d’être entouré de très jeunes coureurs : je me considère moi-même comme un gamin ! Mon âge, ce n’est que sur le papier !

Dimanche pour le Grand Prix d’Ouverture tu seras le seul coureur « confirmé » de l’équipe, quel sera ton rôle ?

Je ne pars pas dans l’inconnu, mais les jeunes, eux, vont découvrir le milieu professionnel. Tout le monde est en manque de repères, l’objectif numéro 1 est avant tout de trouver, ou de retrouver ses marques dans le peloton. Et tout en se faisant plaisir, nous pouvons essayer de faire une performance. Pour les jeunes, la première course est plus importante que pour moi : ils ont l’occasion de se montrer dès dimanche, alors que moi, honnêtement, je ne suis pas encore au pic de ma forme : j’espère être au top d’ici trois ou quatre courses, même si tout peut arriver sur le Grand Prix d’Ouverture…

La semaine prochaine à Bessèges, Total Direct Energie engage la grosse équipe, quels sont tes objectifs ?

Déjà, l’équipe a de vraies cartes à jouer sur les arrivées au sprint. C’est la rentrée sur route de Bryan Coquard, il aura à cœur de se montrer. Et Adrien Petit est en pleine forme après ses résultats sur la Tropicale la semaine dernière. Le niveau de l’Etoile de Bessèges sera relevé néanmoins, notamment avec la présence d’un garçon comme Arnaud Démare. Si toutes les étapes arrivent groupées, je peux aussi garder en tête le classement général : il y a chrono de 12 kilomètres le dimanche, j’ai ma carte à jouer.

Aurons-nous le plaisir de te voir sur Paris-Nice ?

Bien sûr : Paris-Nice est un de mes objectifs de la saison, c’est une course où j’ai brillé par le passé (NDLR : 3 victoires d’étapes et plusieurs Top 10) et où j’ai porté le maillot jaune. C’est le premier grand rendez-vous de la saison pour nous.