Publié le 27-05-2019

Jonathan, papa heureux et coureur performant

Déjà double vainqueur cette saison, Jonathan Hivert ne compte pas se laisser aller et veut inscrire d’autres victoires à son palmarès.

Son début de saison

Sur les trois premiers mois de l’année, Jonathan court après la victoire qui ne vient pas. Il doit attendre le mois d’avril et les courses en Espagne pour gagner. « Ces premiers mois ont été plutôt bons avec 2 victoires. J’ai réussi à gagner alors que j’avais fait un premier mois de compétition qui m’avait un peu déçu. Mon niveau était à peine là où je l’aurais souhaité mais je pense aussi que le niveau du peloton était très élevé en début d’année. J’ai continué à travailler sans précipitation et ça a payé. J’espère que ça va payer encore. »

Plus efficace en début d’année ?

Regardez bien le palmarès d’Hivert, et vous verrez qu’il gagne ses courses entre le mois de janvier et le mois de mai. Pourquoi le puncheur de l’équipe réussit-il à cette période ? « Oui, en janvier et mai j’ai de très bonnes statistiques. Les conditions météo m’avantagent. Maintenant, j’aimerais tordre un peu le cou à ces résultats en gagnant tout au long de la saison. C’est un objectif. » La météo estivale ne semble pas favoriser le travail de Jonathan. On devrait néanmoins le retrouver en forme en fin de saison et pourquoi pas remporter une course dans la dernière période de l’année.

Jeune Papa

Jonathan est également devenu Papa en fin d’année, forcément sa vie a été impactée par cette heureuse nouvelle. « L’arrivée de mon enfant le 27 décembre a changé beaucoup de choses à la maison surtout. J’apprends beaucoup de choses. Disons que j’aime beaucoup la tranquillité et le calme, donc je prends beaucoup sur moi. Ça ajoute un peu de fatigue donc j’essaie de faire au mieux pour la récup, mais je n’ai absolument rien changé sur le vélo. »

« Paul Ourselin est devenu très solide »

Jonathan sait aussi mesurer le travail de ses coéquipiers dans le peloton. Lorsqu’il gagne c’est souvent grâce à leur travail tout au long d’une course. « Le jeune coureur de l’équipe qui est devenu très solide, c’est Paul Ourselin. C’est grâce à lui que j’ai gagné en Aragon. Il fait le boulot de 2 coureurs. Du début à la fin de la course il est présent. Ça va devenir un coureur important. Il l’est même déja. » On surveillera d’encore plus près la progression de Paul dans les prochains mois.

 

Ses prochains objectifs

Après 5 mois de course, Jonathan se fixe de nouveaux objectifs que l’on vous propose de découvrir. « Mes prochains objectifs c’est de gagner une course avant Le Tour. Et une après. Si je fais ça, ça sera très bien. Et sinon j’aimerais être solide jusqu’à octobre. » Avec un parcours pour les puncheurs, le championnat du monde pourrait-il correspondre à Mr Hivert ?