Publié le 18-03-2021

Le presque coup parfait de Damien Gaudin

Nous avons bien failli assister ce mercredi à un coup parfait de Damien Gaudin sur la classique belge, Danilith Nokere Koerse. Echappé toute la journée, il prend finalement la 2e place. Une grande performance !

L’échappée belle

Quoi de mieux qu’une journée en Belgique pour s’échapper entre monts et pavés ? En regardant le résultat final, on se dit que tout a été parfait pour Damien Gaudin. Pourtant, la course a mal démarré pour notre héro du jour. Pris dans une chute massive, il parvient à se remobiliser pour repartir de l’avant.

Après une bataille de 60 kilomètres, une échappée de huit coureurs parvient enfin à se former. Les fuyards ont longtemps compté 3 minutes d’avance jusqu’à ce que le peloton accélère pour réduire fortement l’écart. A 12 kilomètres du but, les hommes de tête ne comptaient plus que 30 secondes d’avance. Par conséquent, Ludovic Robeet a décidé de passer à l’action en attaquant, suivi de près par Damien Gaudin. A deux kilomètres du sommet du Nokereberg, le coureur de la Bingoal-Wallonie Bruxelles a placé une nouvelle attaque qui a été fatale à Damien. Impossible pour ce dernier de boucher l’écart. Il termine finalement second de cette classique après avoir réalisé une magnifique course au scénario épique.

« Bien sûr que j’y ai cru toute la journée. Il faut être optimiste. Si on n’y croit pas, on ne va jamais au bout. J’étais un peu déçu sur le Het Nieuwsblad où l’équipe m’attendait dans l’échappée, j’avais tout fait pour y être, mais je l’ai loupé de rien. Sur Nokere, j’avais vraiment envie de faire une grosse journée. A 2 kilomètres de l’arrivée, je commençais à me mettre le scénario du sprint en tête. Seulement, il en a profité pour attaquer. Il a tout de suite pris 10 mètres d’avance. Je n’ai jamais pu boucher le trou. C’est le jeu, je ne suis pas déçu »

Une deuxième place au goût de victoire

« J’ai fait un super hiver. C’est le fruit de tout le travail effectué à la pré-saison et ça fait du bien au moral » se réjouit DamienAvec deux podiums dans la musette sur les Classiques belges, le Team Total Direct Energie démarre bien sa saison 2021 « On a un super sponsor derrière nous et des bons coureurs. Je pense que ça va motiver tous les mecs. Antho avait déjà bien lancé la campagne »

Ce très bon résultat vient également récompenser le travail mis en place par le nouvel entraîneur, Jens Van Beylen qui prépare les coureurs pour les Classiques « C’est grâce à lui si j’étais fort aujourd’hui. C’est un bon moment pour lui qui vient d’arriver dans l’équipe. Je lui redonne tout ce qu’il m’a donné tout l’hiver »

Le Team Total Direct Energie a encore de grandes courses à disputer et ça recommence dès demain sur la Bredene Koksijde Classic « On va profiter de la forme, le but c’est d’aller jusqu’à Paris-Roubaix comme ça et d’être de plus en plus fort ».