Publié le 06-04-2020

Le Team Total Direct Energie participera à la Digital Swiss 5 !

Pour la toute première fois de son histoire, le Team Total Direct Energie va participer à une course virtuelle en ligne : la Digital Swiss 5. Cet événement innovant se déroulera sur cinq jours du 22 au 26 avril prochain.

Une course virtuelle

Le Tour de Suisse n’aura pas lieu cette année à cause de la crise sanitaire qui frappe la plupart des pays dans le monde… En collaboration avec la plateforme Rouvy, les organisateurs se sont donc lancé un défi : créer une course virtuelle pour les équipes professionnelles.

Les règles

La Digital Swiss 5 n’est pas une course à étapes traditionnelle comme les autres. Les directeurs sportifs doivent aligner trois coureurs au départ et pourront tous les jours changer leurs engagés. Pour les résultats, il n’y aura pas de classement général à l’issue des cinq jours, mais un vainqueur quotidien comme sur les courses d’un jour.

Comment ça marche ?

Vous vous demandez peut-être comment les coureurs pourront emprunter certaines routes du Tour de Suisse depuis leur domicile ? C’est très simple ! Grâce aux home-trainers connectés à la plateforme Rouvy. Les coureurs seront alors représentés par des avatars dans leur tenue de course traditionnelle et les paysages seront reproduits comme sur un jeu vidéo. A noter que l’événement sera diffusé en direct à la télévision en Suisse et relayé sur nos canaux digitaux (Facebook, Twitter et Instagram).

Benoît Génauzeau (directeur sportif du Team) :

« C’est tout nouveau pour nous. Les coureurs ont l’habitude de s’entraîner sur les home-trainers mais là on va franchir une nouvelle étape avec cette course virtuelle. L’organisation de cet événement innovant fait parti de l’évolution de notre sport. Comme notre équipe est tournée vers les nouvelles technologies, nous n’avons pas hésité une seule seconde à accepter cette invitation pour participer à ce challenge. C’est une chance pour nos coureurs car cela va leur donner un objectif à court terme pour les prochaines semaines. On peut bien évidemment imaginer qu’il y aura un avant et un après Coronavirus par rapport à l’utilisation de ces types de plateformes connectées. »