Publié le 16-03-2020

Paris-Nice : l’heure du bilan

La 78e édition de Paris-Nice aura été mouvementée. Retour sur cette course qui restera dans nos mémoires pendant un long moment.

Le plein de pois pour Jonathan Hivert

Échappé dès la première étape, Jonathan Hivert en a profité pour s’emparer du maillot à pois en faisant le plein de points. Pour le Team Total Direct Energie, ce maillot distinctif est donc très vite devenu un réel objectif. Malheureusement les deux dernières étapes ont été fatales pour notre coureur. En défendant son maillot en début de semaine, la Piv’ a laissé des forces dans la bataille. Il n’a donc pas pu rivaliser avec Nicolas Edet au classement du meilleur grimpeur. Cependant, Jonathan Hivert aura vécu une belle aventure, car ce maillot à pois, il l’aura porté sur ses épaules pendant cinq étapes.

 Grande Niccolò

Le maillot à pois n’aura pas été la seule satisfaction du Team pendant ses sept jours de course. En effet, notre sprinteur italien nous a encore offert une masterclass en remportant la cinquième étape de la course au soleil. Et quelle victoire ?! Après 226 kilomètres de course, les sprinteurs ont réussi à rattraper le dernier coureur échappé. En se faufilant dans un trou de souris, Niccolò a réussi à arracher une victoire de niveau World Tour : la première depuis deux ans pour le Team.

Un Paris-Nice réussi

Benoît Génauzeau, directeur sportif du Team Total Direct Energie s’est exprimé après la dernière étape :

 » C’est un Paris-Nice réussi, on a été à l’avant. On a fait avec nos moyens sur ces dernières étapes. La course a été exigeante depuis le départ dans les Yvelines, il y a eu des conditions météorologiques difficiles et un final comme chaque année compliquée autour de Nice. Maintenant, on va penser au repos et puis s’occuper de nos familles et penser à la suite en espérant que cela arrive rapidement « 

On espère maintenant que les courses pourront reprendre le plus vite possible…