Publié le 17-02-2019

Prise de risques obligatoire

En s’échappant loin de l’arrivée, Lilian Calmejane a tenté de faire le break sur les autres leaders de l’épreuve. Le travail des Astana, et des AG2R La Mondiale, ne lui a pas permis d’arriver à ses fins.

Une étape qu’il connaît bien.

Le vainqueur du Grand Prix d’Aix, course amateur de niveau national, connaît bien les routes de La Provence. Il a pris l’échappée du jour pour faire la course à l’avant. « Dans le premier GPM, cela s’est fait à la pédale » confie Lilian. S’en suit une journée à l’avant avec un peloton qui ne laisse pas trop d’avance à une échappée composée de « machines à rouler ». On retrouve en compagnie de Lilian Calmejane, Remi Cavagna (Quick Step Floors), Filippo Ganna (Team Sky), Sébastien Reseinbach ( Groupama – FDJ), Fausto Masnada (Androni), Luis Guillermo Mas Bonet (Movistar Team). Ils vont réussir à résister à un peloton très actif et n’être rattrapés que dans la dernière difficulté, à quelques kilomètres de Aix-en-Provence. Au sprint, John Degenkolb (Trek – Segafredo ) s’impose confortablement.

Bilan du Tour de La Provence

Le bilan reste globalement intéressant pour les « Total Direct Energie ». Lilian remporte le classement du meilleur grimpeur, reçoit le prix de la combativité et termine à la 11e place au général. Dans une course de très haut niveau, comparable à celui d’une course UCI World Tour, les coureurs de l’équipe ont réussi à faire partie de la course, à jouer avec les meilleurs. Ils seront présents à l’avant pour jouer la gagne au Tour du Haut Var.