Publié le 17-02-2019

Prise de risques obligatoire

En s’échappant loin de l’arrivée, Lilian Calmejane a tenté de faire le break sur les autres leaders de l’épreuve. Le travail des Astana, et des AG2R La Mondiale, ne lui a pas permis d’arriver à ses fins.

Une étape qu’il connaît bien.

Le vainqueur du Grand Prix d’Aix, course amateur de niveau national, connaît bien les routes de La Provence. Il a pris l’échappée du jour pour faire la course à l’avant. “Dans le premier GPM, cela s’est fait à la pédale” confie Lilian. S’en suit une journée à l’avant avec un peloton qui ne laisse pas trop d’avance à une échappée composée de “machines à rouler”. On retrouve en compagnie de Lilian Calmejane, Remi Cavagna (Quick Step Floors), Filippo Ganna (Team Sky), Sébastien Reseinbach ( Groupama – FDJ), Fausto Masnada (Androni), Luis Guillermo Mas Bonet (Movistar Team). Ils vont réussir à résister à un peloton très actif et n’être rattrapés que dans la dernière difficulté, à quelques kilomètres de Aix-en-Provence. Au sprint, John Degenkolb (Trek – Segafredo ) s’impose confortablement.

Bilan du Tour de La Provence

Le bilan reste globalement intéressant pour les “Total Direct Energie”. Lilian remporte le classement du meilleur grimpeur, reçoit le prix de la combativité et termine à la 11e place au général. Dans une course de très haut niveau, comparable à celui d’une course UCI World Tour, les coureurs de l’équipe ont réussi à faire partie de la course, à jouer avec les meilleurs. Ils seront présents à l’avant pour jouer la gagne au Tour du Haut Var.