Publié le 20-06-2019

Rein au maximum de son effort

Avec 5 équipes UCI WorldTour taillées pour la montagne, le niveau est séduisant sur cette Route d’Occitanie, édition 2019. Dans ce contexte, les Total Direct Energie peuvent tester leurs watts.

Direction l’Aveyron

Depuis les alentours de Montpellier, la première étape se dirige vers l’Aveyron et ses territoires verdoyants. Avec un passage à Millau, et dans les gorges du Tarn, la destination est presque touristique. Les coureurs, eux, n’ont pas le temps de s’y arrêter malgré un début d’épreuve à une allure de 30Km/h. Les formations les plus fortes prennent le travail à leur charge derrière les échappés. L’écart va très vite diminuer et à l’approche du circuit final, tout est à refaire. Dans ce contexte, Movistar est à son aise et parvient à durcir le rythme. Seul Rein sera en mesure de répondre alors que le groupe de tête n’est plus que de 10 unités. Rein va réussir une belle dernière montée en direction de l’arrivée. Il va, comme au Mont Ventoux, gérer sa progression et revenir à chaque temps mort après les accélérations des Ineos ou AG2R La Mondiale. Il terminera à une remarquable 7e place, fatigué, mais prêt à se battre pour une place au général.