Publié le 11-06-2020

Rouler du lever au coucher du soleil : le défi de Lilian Calmejane

Depuis le déconfinement, les coureurs ne ménagent pas leurs efforts en enchaînant les sorties à vélo. Pour Lilian Calmejane, l’objectif était de rouler du lever au coucher du soleil. Un défi personnel que l’albigeois a réalisé avec brio. Retour sur cette longue échappée.

Un départ tôt, une arrivée tardive

Le soleil vient à peine de se lever, Lilian grimpe sur son vélo. Il est prêt à avaler les kilomètres tout au long de la journée « C’était ma motivation et mon défi personnel ». Pour lui, l’objectif de cette sortie était clair : « Je voulais réaliser quelque chose qui bouscule mon quotidien et que je n’avais jamais fait. Avant d’être un sportif professionnel, je suis un passionné de vélo ». Pour réaliser ce défi, Lilian a sillonné les routes du Tarn et de l’Aude, une réelle bouffée d’air en cette période si particulière…« J’ai fait 400 bornes dans deux départements. J’ai vu plein de paysages variés en une journée. Pour moi, c’est de l’évasion, c’est que du bonheur ».

A noter que Lilian a pu compter sur le soutien de son père. En effet, ce dernier l’a accompagné à vélo une bonne partie du parcours : « C’était important d’avoir mon père avec qui j’ai une grande complicité et de finir la journée avec lui. Pouvoir parler un peu c’est important dans ce genre de sortie ». Il précise d’ailleurs avec humour : « Il y a des moments où on avait vent de face, j’aurais aimé qu’il prenne des relais (rire) ».

Une bonne expérience

Sa promenade s’est donc achevée au coucher du soleil après avoir passé la journée sur son vélo. Bilan : 14 heures pour 400 kilomètres parcourus ! « En terme d’intensité, ce n’est pas plus compliqué qu’une course. Je voulais voir si j’étais capable de pouvoir bien gérer cet effort. 20 degrés avec un peu de soleil, pas trop de vent, c’était une journée idéale pour le faire. Avant ça, je n’avais jamais dépassé les 7 heures de vélo. Là, j’ai fait le double. Je suis content de l’avoir fait ».

Des conseils à partager pour réaliser ce genre de défi ?

Pour terminer, Lilian nous a partagé quelques précieux conseils afin de réaliser de longues sorties : « Si j’avais un conseil à donner, ce serait de ne pas se fixer de limite. Avec un peu d’entraînement et de préparation tout est possible. Il faut le faire à son rythme et surtout penser à bien s’hydrater».