Publié le 21-06-2019

Angelo nous a fait vibrer jusqu’à la fin

Le coureur expérimenté du Team s’est montré sur la 2e étape de la Route d’Occitanie. Il a réussi à tenir tête avec ses 2 compagnons d’échappée jusqu’aux abords de la ligne d’arrivée.

Tulik fait le forcing

Une échappée semble vaine sur une étape très peu accidentée. Mais avec Angelo Tulik, on sait que cette échappée peut y croire. En effet, l’échappée s’est gentillement installée comme très sérieuse et a réussi à rejoindre les abords de la commune d’arrivée avec l’espoir de gagner. Un faux pas du peloton et la victoire se serait jouée à l’avant. La Groupama FDJ a joué très serré et cela a profité à Arnaud Démarre, son sprinteur qui s’impose. De notre côté, Romain Cardis a fait le sprint en terminant à la 12e place. « Oui, j’ai dû faire 3 sprints avec la chute. Une première relance pour recoller et une deuxième au dernier virage avant le sprint. »

Place à la montagne

Nous devrons compter sur Rein pour le général avec l’étape reine de cette édition 2019. La Route d’Occitanie va se dessiner sur les pentes des cols à franchir. Valverde (Movistar) et son équipe seront là pour contrôler la course. Rein, lui, pourra compter sur ses coéquipiers pour atteindre les dernières rampes dans les meilleures conditions. C’est un deuxième test sur cette Route d’Occitanie.