Publié le 04-10-2020

Echappés sur la Doyenne

Aujourd’hui s’est déroulée la Doyenne des Classiques, Liège-Bastogne-Liège. Une course mythique longue de 257 kilomètres qui a tenu toutes ses promesses.

Deux TDE à l’avant

Les 175 coureurs de la start list ont pris le départ sur la place Saint-Lambert de Liège. Le temps frais et humide de ce dimanche matin n’a pas dissuadé les attaquants d’ouvrir les hostilités. En effet, dès les premiers kilomètres, un groupe de neuf fuyards parvient à s’échapper, parmi lesquels deux TDE, Valentin Ferron et Paul Ourselin.

Le peloton n’a laissé qu’un écart maximal de 5’45’’. Face au retour des équipes de favoris, le groupe de tête s’est peu à peu décimé. Paul Ourselin est le premier TDE à avoir lâché prise dans la côte de Boels, il sera suivi plus tard par son coéquipier. A noter que c’est la première fois que Valentin Ferron participait à un Monument. Il aura passé une longue et belle journée à l’avant. Bravo à lui.

Simon et Hivert dans le match

A 20 kilomètres de l’arrivée, Julien Simon et Jonathan Hivert étaient prêts à batailler dans la côte de Roche-aux-Faucons. Un groupe de cinq coureurs avec Alaphilippe parvient à sortir pour se disputer la gagne. Le tout récent champion du monde lève les bras… trop tôt. Repris sur la ligne par Roglic, le français est finalement déclassé et rétrogradé à la cinquième place suite à un mouvement irrégulier.

Julien Simon termine 28e, Jonathan Hivert 32e.

« Je suis très content de ma journée et de mes sensations. J’ai fait tout ce que j’avais à faire même si je suis un peu déçu du sprint que je fais à l’arrivée avec le deuxième groupe »

Julien Simon