Publié le 11-03-2019

Vigilance « fort vent » sur la course au soleil

Sur une 2e étape marquée par de nombreuses bordures, l’équipe réussit à placer 4 coureurs dans le TOP30.

Paris-Nice fait vibrer dès les premiers jours

Le spectacle est présent à tous les niveaux en ce début d’épreuve par étapes. Pour le général, certains leaders sont hors-jeu, à commencer par le tenant du titre, Soler (Movistar). Des pointures sont aussi pénalisées après les coups de bordures, notamment Yates (Michelton-Scott), Henao (UAE), et Aru (UAE). Chez Total Direct Energie, Lilian Calmejane pointe dans le bon wagon et termine l’étape en 15e place. C’est à nouveau Dylan Groenewegen (Team Lotto-Visma) qui décroche le bouquet en cette deuxième étape, le premier « Total Direct Energie », notre francilien Anthony Turgis, est à la 12e place. Plus remarquable encore, ils sont quatre à finir dans le groupe de tête, Turgis, Terpstra, Calmejane, et Petit, d’une quarantaine d’unités. Prime aux attaquants, Damien Gaudin maintient son avance en allant chercher des points sur le premier classement de la montagne et il portera à nouveau pendant une journée ce beau maillot à pois. Le contexte est assez tendu pour les coureurs du peloton, car la présence du vent vient perturber le scénario habituel de course. Il faut être concentré du début à la fin pour ne pas manquer la bonne échappée. Demain la météo pourrait emmener les coureurs très rapidement vers le final de l’étape et favoriser les bordures avec à nouveau un vent de trois-quarts dos.